Matthew Lutz-Kinoy

*1984, US
The Rising and Setting of the Sun, 2020
700 × 50 × 500 cm
Bois, acier, plexiglas, peinture acrylique, résine, toile

L’œuvre de Matthew Lutz-Kinoy s’inscrit dans l’environnement spécifique du parc, faisant apparaître, par effets de doublage et de réflection, une autre scène, un arrière plan dans ce paysage. Composé en tryptique, The Rising and Setting of the Sun produit une structure narrative qui joue de manière complexe avec l’érotisme et la tentation du décoratif. Cette œuvre intervient à ce moment de notre histoire, qui exige un changement global et radical des rapports de pouvoir et de forces. A travers l’apparente légèreté du chromatisme pastel « carnations fardées », et la résurgence de motifs inspirées des peintures Rococo du 18ème siècle de François Boucher (pour le Château Bellevue de Madame de Pompadour), l’œuvre de Lutz-Kinoy renverse la question politique du regard, des régimes de différentiation des genres, entre l’esthétisation Rococo du corps féminin et la visibilité gay d’aujourd’hui.