Valentin Carron

*1977, CH
Dust Mint, 2018
640 × 60 × 40 cm
Aluminium, acier inoxidable, epoxy, émai

Avec le soutien de la Commune de Cologny

En fin observateur des rapports que l’on entretien avec les signes culturels, Carron souligne ironiquement l’utilisation contemporaine de formes exprimant la nostalgie d’un monde provincial en disparition. Il tisse ce vocabulaire avec celui de l’art moderne devenu aujourd’hui norme internationale. Dans Dust Mint, cet empilement de trente caisses à pomme, on lit  en filigrane une histoire de l’abstraction du 20ème siècle. Lorsque les artistes dits d’avant-garde imaginaient des structures abstraites répétitives, les caisses à pomme en bois des campagnes européennes n’échappaient pas encore à leur devenir agraire. Depuis, l’usage de ces caisses a été renouvelé, celles-ci ont étéappropriées par des entreprises qui les vendent comme étagères. Placée dans le parc, cette œuvre propose un écho au passé agricole de ce quartier de la ville de Genève.